Des entreprises américaines rompent leurs contacts avec Huawei

Depuis quelques jours, l’administration de Donald Trump a interdit à toutes les entreprises américaines de commercer avec des sociétés qui sont considérées comme « à risque ».

Une des multinationales concernées est le fabricant de téléphone Huawei. Pour ceux et celles qui ne le savent pas, il s’agit tout simplement du deuxième constructeur de mobiles au mode, devant Apple et derrière le géant sud-coréen Samsung.

Google a été le premier à rompre ses relations avec cette entité chinoise. Cette décision est lourde de conséquences puisque cela signifie tout simplement que Huawei n’aura plus le droit d’utiliser les différents services proposés par la société de Mountain View. De plus, l’entreprise chinoise n’aura plus aussi le droit à des patchs de sécurité et à des mises à jour officielles venant d’Android.

Quels sont les impacts de cette rupture ?

Selon plusieurs analystes, la rupture entre Google et Huawei n’aura pas un grand impact sur le marché chinois. Il faut préciser que cela fait belle lurette que les services de Google ainsi que de Facebook sont interdits dans l’empire du Milieu.

En effet, Pékin souhaite avoir un contrôle total des données de ses habitants. Néanmoins, le divorce entre les deux sociétés aurait des impacts énormes sur le marché occidental. En effet, les Européens sont attachés énormément à Gmail, YouTube, Chrome, etc., sur leurs mobiles.

Il y a donc fort à parier que d’ici un certain temps, le volume de vente de Huawei connaîtra une fulgurante baisse. De ce fait, les concurrents de la firme seraient les heureux gagnants de cette tragédie. Il y a donc des parts de marché à conquérir pour Samsung et pour les autres.

Quelles sont les entreprises américaines qui ont coupé le pont avec Huawei ?

impacts de cette rupture

Après le décret pris par l’administration américaine, Google a été le premier à appliquer les instructions. Néanmoins, d’autres sociétés sont concernées par cette réglementation. On peut citer par exemple Intel ou encore Qualcomm. Ces deux constructeurs de puces vont surement annoncer d’ici quelques jours leurs ruptures avec Huawei.

D’ailleurs, selon des récentes informations, la société ARM serait aussi en phase de rompre tout partenariat avec Huawei. Si cela s’avère être vrai, c’est tout simplement fini des Smartphones Huawei et Honor puisque, l’entreprise ne pourra plus fabriquer des Kirin (processeurs sous ARM).

Néanmoins, il serait faux de penser que ce sera la fin de Huawei. Ce dernier est un véritable empire qui possède énormément de ramifications. En effet, c’est le leader de la 5 g et c’est également une des meilleures marques de modems.

Il a donc tous les moyens de répondre rapidement à ce problème. Cependant, il faut admettre que c’est un coup dur pour cet acteur majeur de la téléphonie. On peut dire que Huawei est une victime collatérale de la guerre commerciale entre Washington et Pékin.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.