Médecine esthétique : les techniques les plus utilisées

medecine esthetiqe

La médecine esthétique conquit de plus en plus de monde. Hommes et femmes s’y adonnent pour corriger leurs traits de manière à afficher une mine parfaite au quotidien. Nous avons passé au crible quelques techniques parmi les plus sollicitées.

L’effet tenseur du Plexr pour défroisser le regard

Le regard est une arme de séduction redoutable. C’est pour cette raison que nombre d’entre nous tiennent à soigner cette zone précieuse du visage. A un certain âge, lorsque les paupières supérieures commencent à ne plus tenir, la technique du Plexr vient en aide aux adeptes de la chirurgie esthétique.
Le chirurgien commence par appliquer une bonne dose de crème anesthésiante avant de mener l’intervention. Cette dernière se caractérise par le déplacement au stylet des tissus de la peau en vue de provoquer leur rétraction. Ensuite, la paupière se couvre de petites croûtes tel un tatouage au henné qui se cicatrise au bout de quelques jours.

schema-v-lift-1
Cette technique permet de défroisser le regard, mais le résultat n’est visible qu’après plusieurs séances. Sinon, vous pouvez toujours vous tourner vers la blépharoplastie qui consiste à traiter une vraie ptôse. Facturer à 300 euros la séance, cette technique innovante est à préconiser avant la cinquantaine.

Le botox pour redonner une expression positive

Le botox n’est plus à présenter, il est utilisé par de nombreuses personnalités connues. Il a pour effet d’effacer un air triste ou anxieux, et d’apporter un bon coup de jeune même chez les personnes d’âge avancé. Dans sa réalisation, le médecin va en injecter sur le front, la pointe de sourcil et les pattes d’oie. La même démarche s’applique à l’angle de la bouche au niveau du dégoût, soit, le muscle latéral du visage. La séance est relativement courte et indolore dont l’aiguille fine est à peine perceptible.

botox_visage
Résultat, le visage est plus épanoui, sans pour autant être figé. Mais le botox a ses limites. Par exemple, avec un sourcil vraiment tombant, le produit n’est pas en mesure de corriger le problème vu qu’on injecte le moins possible pour maintenir la mobilité du visage. L’intervention est proposée à partir de 350 euros.

Du froid pour affiner le double menton

Le double menton est un autre problème qui concerne plus d’un. Pour y remédier, la cryolipolyse qui permet de faire fondre des graisses localisées se décline dans une autre version pour geler les graisses du menton et les détruire. Suite à l’intervention, la zone est refroidit et s’endurcit comme le glaçon, puis, s’assouplit au bout de quelques jours.

medecine esthetique froid
Comme la zone traitée est réduite, le résultat est visible là où le patient arbore un angle menton-cou redessiné et un léger effet tension. En revanche, cette technique ne sera pas efficace sur une peau trop relâchée.

Remodeler le nez par injection

REFAIRE LE NEZ

Afin de remodeler le nez, la rhinoplastie médicale par injection saura camoufler les petites bosses du nez. Une opération subtile qui ne doit être confiée qu’à un chirurgien plasticien. En seulement une séance, la correction fait son effet et le prix varie de 400 à 700 euros. Sur un nez bossu, il va falloir augmenter la taille du nez.

Corriger le relâchement en associant différentes techniques

medecine-esthetique2

Enfin, nous avons la technique high tech qui agit efficacement contre le relâchement, ce phénomène lié au vieillissement. Les médecins vont pratiquer les techniques adaptées, en fonction de la forme du visage de l’individu. Sur un contour du visage moins dense et moins défini par exemple, radiofréquence, ultrasons focalisés et champs magnétique, laser et lumière pulsée seront mises en œuvre. Ces séances prennent une bonne demi-heure et ne sont pas douloureuses. La densité de la peau s’améliore au fur et à mesure des traitements. La séance oscille de 150 à 250 euros.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *