Défiscaliser en 2020 via une SCPI : ça vaut le coup ?

Défiscaliser en 2020 via une SCPI

La défiscalisation immobilière est un investissement dans l’immobilier qui permet de bénéficier des réductions d’impôt. Pour en bénéficier, les particuliers peuvent investir dans une société civile de placement immobilier.

Toutefois, puisque tout investissement doit se faire en connaissance de cause, il est important de s’informer sur sa rentabilité pour l’an 2020. Il convient donc d’aborder en détail les différents types de SCPI en vue d’en apprécier les contours.

Les différents types de SCPI de défiscalisation

La législation en matière immobilière définit le cadre légal de plusieurs sociétés de type SCPI. À cet effet, les meilleurs SCPI appartiennent à l’une des catégories suivantes.

La SCPI Malraux

Elle se fonde sur la loi Malraux et contribue à une déduction des impôts sur le déficit foncier causé par les travaux de rénovation éligibles dont le montant n’excède pas 100 000 euros par foyer fiscal. En bénéficiant de cet avantage fiscal accessible dès 5000 euros d’investissement, l’investisseur s’engage à conserver ses parts sur 15 ans. Ce type de SCPI investit dans les biens situés dans des zones données pour bénéficier d’une réduction d’impôts :

  • 22 % de réduction dans une aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine.
  • 30 % de réduction dans les quartiers anciens dégradés et/ou en secteur sauvegardé à rénover.

La SCPI de déficit foncier

Ce mécanisme de défiscalisation permet de diminuer la pression fiscale en créant un déficit foncier. Ce déficit est effectif lorsque les charges de propriété du propriétaire sont plus importantes que les loyers perçus. Dans ce cas, les revenus fonciers servent essentiellement à couvrir les charges liées aux travaux de réparation, la taxe foncière, les primes d’assurance, etc. Ainsi, ce type de SCPI n’est ouvert qu’aux bénéficiaires des revenus fonciers dont les revenus sont imposés à 30 % minimum.

Pour faire un tel investissement, le propriétaire ou le bailleur peut acquérir des parts d’une SCPI afin de connaitre sa quote-part des travaux. Ensuite, il pourra l’imputer sur les deux ou trois exercices dans la limite du déficit foncier global plafonné à 10 700 euros.

La SCPI Pinel

Défiscaliser en 2020 via une SCPI

Ce type de SCPI investit dans des biens immobiliers pis en compte par le dispositif Pinel. Il s’agit des logements neufs ou anciens situés dans une des zones de tensions locatives suivantes :

  • zone A avec un loyer maximum de 12,50 euros/m2 ;
  • zone A bis avec un loyer maximum de 16,83 euros/m2 ; et
  • zone B1 avec un loyer maximum de 10,07 euros/m2.

Le montant des plafonds des ressources Pinel varie en fonction du nombre des personnes et des enfants à charge. La réduction des impôts est calculée sur 100 % de la souscription des associés. Toutefois, le montant de cette réduction dépend de l’engagement durable dans les proportions suivantes :

  • 12 % sur 6 ans d’engagement ;
  • 18 % sur 9 ans d’engagement ;
  • 21 % sur 12 ans d’engagement.

Maintenant que vous êtes à jour en ce qui concerne ces divers mécanismes de SCPI de défiscalisation à votre portée, il convient de voir si c’est la meilleure chose à faire.

Défiscaliser via la SCPI ou pas ?

L’investissement dans une SCPI pour bénéficier d’une réduction d’impôts présente des avantages indéniables. En effet, il est toujours bien de ne pas avoir à payer des impôts sur son revenu locatif. Toutefois, les SCPI fiscales sont un investissement qui peut s’avérer risqué.

C’est même en raison de ce risque que les incitations fiscales ont été mises en place par le législateur. Il faut donc dire que l’investissement dans une SCPI est tout aussi risqué que n’importe quel autre investissement voire plus. Faites-vous assister par des professionnels comme la SCPI Paref pour espérer faire une bonne affaire.

Un autre élément déplorable, avec ce type d’investissement immobilier, c’est l’obligation de s’investir dans le capital pendant un certain temps prévu par la loi. Vous ne pourrez donc pas saisir de meilleures opportunités qui s’offriraient à vous.

Néanmoins, en dépit de ces remises en cause, la SCPI est une bonne solution. Bien qu’elle comporte des risques de perte et autres, ces risques s’étalent sur plusieurs biens immobiliers. Vous ne courez donc pas le risque de perdre tout votre investissement en une fois.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.